André Lévesque : Redonner de ce qu’il a reçu

André Lévesque

Crédit photo : Jean-François Gravel
Article : Patricia Gougeon (RABQ)

André Lévesque est bénévole depuis de nombreuses années, comme il le dit, c’est comme redonner de ce qu’il a reçu dans sa vie. Les Prix Hommage Bénévolat-Québec lui ont remis une récompense cette année pour son engagement pour la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Le RABQ s’est donc entretenu avec lui pour qu’il nous raconte son parcours.

M. Lévesque a été enseignant au secondaire et représentant syndical, durant sa carrière il donnait déjà de son temps à différentes œuvres dans sa localité. Il a notamment collaboré à la mise sur pied de la coopérative alimentaire en 1974 et a été membre du conseil d’administration de la coopérative funéraire de l’Abitibi. Lorsqu’il a pris sa retraite il y a 15 ans, il a décidé de s’engager un peu plus localement dans sa communauté.

Depuis 15 ans donc, il est le Président de l’Îlot d’or, une résidence pour personnes retraitées de Senneterre. « Au début, j’y suis allé, car un confrère m’avait dit qu’il y avait un poste de libre au CA. C’est un petit milieu ici, tout le monde connait tout le monde, donc j’ai accepté, par contre, ils m’ont réservé une surprise, ce n’était pas pour être simplement administrateur. Ils m’ont élu Président et j’y suis depuis 15 ans », raconte-t-il.

Il y a 10 ans, il contribuait à la construction d’une résidence de 16 logements pour personnes âgées autonomes et en 2018, tout juste avant les Fêtes au mois de décembre, ils ont inauguré un autre bâtiment de 32 logements cette fois. Dans son dossier de candidature, on peut lire que M. Lévesque dépasse amplement ses tâches de Président puisqu’il est aussi parfois le concierge, un réparateur de robinet ou encore une pomme de douche, il n’hésite pas à mettre la main à la pâte.

Pour lui, le bénévolat c’est de redonner ce qu’il a reçu de la société. « Même quand j’étais étudiant, je me suis rapidement rendu compte que c’était un bel enrichissement. Une belle façon d’être en contact avec les gens, d’aider les plus démunis. Je dirais que depuis ma retraite, cela a redonné un sens à ma vie, je me sens utile. Je fais des choses que j’aime et je peux partager mon expérience. Je dirais aux gens de faire du bénévolat qu’ils aiment, il ne faut pas se sentir obligé. On en retire une grande satisfaction, on peut voir que cela a une portée positive. »

Dernière mise-à-jour : 7 mai 2019

Quoi de neuf au RABQ?

Le RABQ est invité au Sénat du Canada pour souligner l'impact du bénévolat

Le 8 avril 2019, à l'occasion de la Semaine de l'action bénévole, la directrice...
Suite »

Recueil de remerciements pour les bénévoles

Dans le cadre de la Journée internationale des bénévoles, le 5 décembre 2018, le RABQ...
Suite »

Semaine de l'action bénévole (SAB) 2019

Cette année, la SAB se déroulera du 7 au 13 avril, sous le thème « Et si on osait…...
Suite »

CONCOURS - La gestion des bénévoles nous tient à coeur! Et vous?

Le RABQ vous invite à participer au concours du curriculum de formation GEO...
Suite »

Lancement du rapport de recherche: Le bénévolat selon les Québécois

En cette Journée internationale des bénévoles 2018, le RABQ est fier de présenter son...
Suite »

Dites merci aux bénévoles!

Le RABQ vous invite à souligner la Journée internationale des bénévoles 2018 en...
Suite »