Accueil / Foire aux questions / Pour les bénévoles

Foire aux questions

Imprimer cette page

Le bénévolat suscite toutes sortes d’interrogations. Vous trouverez ici les réponses à quelques unes des questions les plus fréquemment posées.

À quel âge peut-on commencer à faire du bénévolat? Y-a-t-il des règles particulières?

Il n’y a pas d’âge minimal pour faire du bénévolat. On peut commencer à faire du bénévolat dès l’enfance en compagnie d’un parent et en fonction des tâches demandées. Cependant, il y a certaines règles à respecter :

  1. Le jeune doit toujours être supervisé par un adulte
  2. Chaque organisme détermine l’âge minimal de ses bénévoles.
Est-ce que je suis protégé par une assurance?

La protection des travailleurs bénévoles est facultative et tout organisme ou entreprise qui veut les protéger conformément à la loi, doit en faire la demande à la CSST. Vous devez donc vous informer auprès de l’organisme afin de valider s’il a fait la demande.

Ainsi, le bénévole pour lequel une protection est souscrite par l’employeur bénéficie de la protection accordée par la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, sauf pour ce qui est du droit au retour au travail. De plus, une travailleuse bénévole n’est pas admissible au programme Pour une maternité sans danger prévu par la Loi sur la santé et la sécurité du travail.

J’aimerais faire du bénévolat dans d’autres pays. Comment puis-je faire?

Plusieurs organisations œuvrant au Québec, offre des opportunités de bénévolat à l’étranger.

En voici quelques uns :

Je suis en visite au Canada avec un visa touristique/étudiant et j’aimerais faire du bénévolat.

Veuillez vérifier auprès d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) si vous avez besoin d'un permis de travail pour effectuer un travail bénévole.

Selon la règlementation fédérale sur l'immigration, un emploi non rémunéré peut être considéré comme du travail. Dans ce cas, le ressortissant étranger et/ou l'employeur doivent avoir les autorisations nécessaires d'IRCC.

Nous vous invitons à communiquer avec IRCC au numéro suivant afin de savoir si vous devez obtenir une autorisation pour exercer votre travail bénévole : 1-888-242-2100 (uniquement depuis le Canada).

Par ailleurs, l'organisme qui vous offre un travail bénévole doit, dans certains cas, présenter une Étude l'impact sur le marché du travail (EIMT) aux autorités provinciales et fédérales.

Nous invitons l'organisme qui offre du travail bénévole à un ressortissant étranger à communiquer d'abord avec l'Unité pour la mobilité internationale des travailleurs (UMIT) d'IRCC afin de savoir si une EIMT est nécessaire pour l'embauche du travailleur bénévole.

http://www.cic.gc.ca/francais/travailler/employeurs/demande-qui.asp


 

Je désire faire du bénévolat dans un domaine en particulier. Pouvez-vous m’aider?

Le RABQ est muni d’un site Internet permettant de faire une recherche d’offre de bénévolat selon votre région et votre secteur d’intérêt.

Plusieurs autres informations utiles sur le site Internet du RABQ, vous permettront de faire un choix éclairé.

Puis-je recevoir du pourboire, un indemnité pour mes déplacements, repas ou frais d’hébergement?

Voici une définition du bénévolat : le bénévolat désigne une activité de services envers autrui, de son plein gré et sans rémunération. Le bénévole donne ainsi de son temps libre à une action qui l’intéresse ou qu’il souhaite encourager.

Cependant, vous pouvez être dédommagé pour des frais liés à votre activité par exemple pour vos déplacements, votre hébergement, vos frais de repas, l’achat de matériel, etc. Il en va de la discrétion de l’organisme, mais ce dernier doit informer ses bénévoles sur ses politiques concernant certains avantages tels que le remboursement des dépenses.

Voici un lien vous informant des droits et responsabilités des bénévoles.

Quels sont mes droits comme bénévole?

Dans le cadre de leurs activités, les organismes sans but lucratif au Québec comptent sur l’aide d’alliés indispensables : les bénévoles. Qu’ils exercent leurs fonctions comme administrateurs, animateurs ou préposés lors d’événements spéciaux, ces bénévoles se trouvent dans une situation juridique bien différente de celle des employés de l’organisme.

Voici donc un lien vers un texte rédigé par un avocat, Maître Legros, qui porte la réflexion sur les bénévoles et le droit.

Est-ce qu’une formation est donnée lorsqu’on devient bénévole?

Plusieurs organismes offrent des formations selon les tâches à accomplir par les bénévoles. Dans d’autres cas, les tâches ne demandent pas de formations. Plusieurs organismes offrent des formations spécialisées s’adressant directement à la clientèle bénévole.

Est-ce que je peux faire du bénévolat virtuel ou de la maison?

Oui. Les organismes ont très souvent des besoins pour faire de la révision de textes, des suivis de listes d’appels, de la rédaction, de la traduction, de la mise à jour de site Web ou de page Facebook, compte Tweeter, etc.  Il suffit de s’informer ou même parfois de le proposer à l’organisme que l’on souhaite aider.

J’ai un casier judiciaire, puis-je faire du bénévolat?

Chaque organisme a la responsabilité de filtrer soigneusement tous les candidats qui seront en contact avec une clientèle vulnérable. Par conséquent, il est possible que l’organisme ait recours à une vérification des antécédents judiciaires, si requis. Tout dépend de la nature de la déclaration de culpabilité et des besoins de l’organisme. Malgré votre casier judiciaire, il est donc possible pour vous de faire du bénévolat.