Diane Langlois : Du bénévolat rassembleur

Diane Langlois

Crédit photo : Jean-François Gravel
Article : Patricia Gougeon (RABQ)

Diane Langlois est une femme occupée. Le Réseau de l’action bénévole (RABQ) l’a « attrapé » au vol pour lui parler de ses engagements communautaires dans le cadre des Prix Hommage Bénévolat-Québec 2018 pour lesquels elle est une des récipiendaires pour la région de Chaudière-Appalaches.

Impliquée pour La Fabrique de Saint-Paul-Montminy depuis 2005, auprès du Cercle des fermières également, auprès du Comité Tourisme et développement, en plus des préparations pour le 150e anniversaire de la municipalité, Diane Langlois est une femme rassembleuse qui a à cœur sa communauté.

Diane Langlois a commencé à être bénévole il y a plus de 40 ans, alors qu’elle était une toute jeune mariée. « Je me suis mariée jeune et dans ce temps-là on ne pensait pas que les jeunes pouvaient être responsables, donc une fois marié, on m’a dit que je devais être raisonnable et que je devais faire quelque chose pour aider. J’ai commencé de cette façon, aujourd’hui, je suis de moins en moins raisonnable », dit-elle avec un rire contagieux. « Avec les années, ce qui ne change pas, c’est que le bénévolat nous permet de toujours apprendre, ça nous fait grandir. C’est une richesse extraordinaire. Ça ne nous apporte rien dans notre compte bancaire, mais ça nous amène à voir les gens autrement et à faire de belles rencontres. »

De nature très réservée, ses engagements lui auront aussi permis de s’épanouir et d’apprendre à ne jamais baisser les bras. Chacun des comités auxquels elle a appartenu lui a apporté de nouvelles perspectives. Avec le Cercle des fermières notamment, elle a appris l’art textile et elle a pu être en mesure de se recentrer sur elle-même. « Quand on sort de là, on sort avec des yeux neufs. On a pris une pause pour être capable d’avancer. Chacun des comités avait ça. J’ai été conseillère municipale, on a eu de gros dossiers. Ça facilite maintenant tout mon parcours avec les projets que j’ai. Avec La Fabrique, la transformation de notre église, le 150e de la ville. En fait, mon plus beau résultat est d’avoir persévéré. D’être rendue où je suis, cela n’a pas toujours été facile, mais j’ai été capable. »

D’avoir l’appui de son mari et ses enfants a été déterminant également. Ils avaient confiance en elle, même si cela faisait en sorte qu’elle soit toujours très occupée. Mais lorsqu’elle croit en quelque chose, il est difficile de l’arrêter. Elle fonce et s’implique à fond. Elle souhaite créer un fort sentiment d’appartenance au sein de sa communauté et avec le 150e anniversaire de Saint-Paul-Montminy. Elle veut non seulement que les citoyens fêtent leur ville, mais aussi que les gens découvrent cet endroit riche en histoires et en belles découvertes.

Dernière mise-à-jour : 7 mai 2019

Quoi de neuf au RABQ?

Des forums régionaux pour vous

La supervision des bénévoles fait partie de votre quotidien?  Que vous...
Suite »

Message du premier ministre du Québec

En cette Journée internationale des bénévoles, voici un message du premier ministre...
Suite »

LANCEMENT - Nouvelle section

Nous vous invitons à consulter la nouvelle section du RABQ, portant sur des histoires...
Suite »

Le RABQ était présent à l'émission On va se le dire

La directrice générale du RABQ, Marilyne Fournier, était présente aujourd'hui à...
Suite »

Message du premier ministre du Canada

Le premier ministre du Canada salue le Réseau de l'action bénévole du Québec (RABQ)...
Suite »

Une carte postale pour remercier les bénévoles

Pour souligner la Journée internationale des bénévoles, le RABQ a développé un outil...
Suite »